vendredi 30 juillet 2010

Top 5 - Parce qu'on est trop cheap pour le Top 50, t'as vu.





1) Phoenix - 1901

Mon dernier concert ; je crois que je n'ai jamais vu show plus orgasmique que celui de nos classieux frenchies. Bien rôdés, humbles juste ce qu'il faut pour faire craquer nos culottes, leur son est indéniablement calibré pour le dancefloor, avec ce twist de french touch qui rend accro.
"1901" est tiré du dernier album "Wolfgang Amadeus Phoenix", sorti en 2009.


2) Maniac Lover - The Hillbilly Moon Explosion

La nouvelle sensation rockabilly des années 10. Une énergie tout droit sortie des 50's/60's, une esthétique tout en hot-rod et pin-up.
Alors qu'on pressent un retour en force des Teddy Boys et autres Pink Ladies "greasesque", les Hillbilly Moon Explosion arrive à point nommé avec "Raw Deal", album survitaminé et énergique.


3)
Lilly Wood & The Prick - Down The Drain

Duo formé de Nili Hadida, l'Israélienne, et de Benjamin Cotto, le Français, Lilly Wood & The Prick distille en anglais de délicieuses comptines un peu cruelles, un peu sucrées.
Le nom du groupe est en lui-même un paradoxe ; Lilly Wood est une jeune fille tendre, et le "Prick", que l'on peut traduire par "le petit con" , "le petit branleur".
"Down The Drain" est un morceau agréable et bercé d'une voix rêveuse.


4) Empire of the Sun - Half Mast

Empire Of The Sun, duo australien, proclame son attachement aux années 80 esthétiques et décalées. Voix aiguës, nuage électronique, et un beat entêtant, pour se déhancher indéfiniment.


5) Florence and the Machine - Dog Days Are Over

La rousse Florence Welsh et sa Machine diaboliquement épique nous offre une douce mélopée, comme émergée d'une forêt ancestrale, peuplée de créatures magiques (ouais bon, j'arrête les allusions franchement "Seigneur des Anneaux" !).
Cette chanson lui a été inspirée par une installation (œuvre d'art qui use de différents médias pour offrir une expérience au spectateur d'un espace particulier ou de circonstances déterminées).



Emmanuel D.

2 Psaumes:

CamilleM a dit…

Toi aussi tu étais au Gaou : c'était juste parfait, encore mieux que leur live à Marseille <3
Quelle playlist !!!
J'aime, j'aime !

Emmanuel D. a dit…

Ouais, j'étais au Gaou, comment ne pas profiter de notre belle île franchement rock'n'roll ? :)
Le concert le plus sexuellement transmissible de ma vie, Thomas Mars a affolé nos hormones !!

<3